Transcontinental inc. annonce ses résultats de l'exercice financier 2017

Faits saillants de 2017

  • Les revenus ont diminué de 12,3 millions de dollars, soit de 0,6 %.
  • Le résultat opérationnel a augmenté de 89,2 millions de dollars, passant de 212,8 millions de dollars à 302,0 millions. Le résultat opérationnel ajusté, qui exclut les frais de restructuration et autres coûts (gains) et la dépréciation d'actifs, a augmenté de 9,9 millions de dollars, passant de 283,4 millions de dollars à 293,3 millions, soit de 3,5 %.
  • Le résultat net a augmenté de 65,2 millions de dollars, passant de 146,3 millions de dollars à 211,5 millions. Le résultat net ajusté, qui exclut les frais de restructuration et autres coûts (gains) et la dépréciation d'actifs, déduction faite des impôts y afférents, a augmenté de 5,9 millions de dollars, passant de 196,3 millions de dollars à 202,2 millions, soit de 3,0 %.
  • Maintien d'une solide position financière avec un ratio d'endettement net de 0,3x.
  • Conclusion d'une entente élargie avec Lowe's Canada qui comprend le renouvellement de l'entente avec RONA et l'ajout de l'impression des circulaires de Lowe's au Canada. Cette entente représente des revenus de 200 millions de dollars sur cinq ans et comprend tous les services aux détaillants pour l'ensemble des bannières de Lowe's et de RONA au pays.
  • Vente des actifs médias dans les provinces de l'Atlantique et mise en place d'un processus visant la vente des journaux locaux et régionaux du Québec et de l'Ontario. À ce jour, près de 60 % de ces journaux ont été vendus.
  • Acquisition, subséquemment à la fin de l'exercice, de Les Industries Flexipak inc., un fournisseur d'emballages souples situé à Montréal, au Québec.

 

Montréal, le 14 décembre 2017 - Transcontinental inc. (TSX : TCL.A TCL.B) annonce ses résultats de l'exercice financier 2017 clos le
29 octobre 2017.

« Je suis très fier de notre performance en 2017, a déclaré François Olivier, président et chef de la direction de TC Transcontinental. Alors que nous poursuivons notre transformation avec détermination, nous avons enregistré, pour une troisième année consécutive, la meilleure profitabilité de notre histoire.

« La division de l'impression a connu d'excellents résultats en 2017 et a continué à améliorer sa profitabilité, notamment grâce à la demande accrue des détaillants canadiens pour notre offre de services intégrée. Nous avons d'ailleurs renouvelé et élargi nos contrats à long terme avec de grands détaillants. Enfin, nous avons déployé des mesures afin de favoriser l'utilisation optimale de notre plateforme d'impression.

« Quant à la division de l'emballage, nous avons intégré avec succès les entreprises Robbie Manufacturing et Flexstar Packaging. Grâce aux investissements réalisés dans notre plateforme et dans le développement de notre force de vente, plusieurs occasions d'affaires se sont matérialisées cette année. Cette division a donc généré une croissance interne soutenue en 2017. Enfin, nous avons poursuivi nos nombreuses démarches d'acquisitions et avons récemment annoncé celle de Les Industries Flexipak inc. située à Montréal.

« Quant au secteur des médias, nous avons continué à transformer stratégiquement notre portefeuille d'actifs pour nous recentrer sur nos créneaux plus prometteurs. D'ailleurs, nos activités de médias spécialisés et d'édition d'ouvrages pédagogiques ont généré de solides résultats en 2017. De plus, nous nous sommes départis de nos publications dans les provinces de l'Atlantique et nous avons déjà vendu près de 60 % de nos journaux locaux et régionaux du Québec et de l'Ontario.

« En somme, grâce à notre saine situation financière et à nos importants flux de trésorerie, nous sommes en excellente position pour continuer à bâtir notre plateforme nord-américaine d'emballage souple. »

Résultats de l'exercice financier 2017

Les revenus sont passés de 2 019,5 millions de dollars au cours de l'exercice 2016 à 2 007,2 millions pour la même période en 2017, représentant une diminution de 12,3 millions de dollars, soit de 0,6 %. En excluant l'effet défavorable des ventes de journaux et d'autres actifs médias réalisées en 2016 et 2017 en lien avec la stratégie de la Société, ainsi que l'effet favorable du taux de change, les revenus ont augmenté de 58,6 millions de dollars, soit de 3,0 %. Cette augmentation est surtout attribuable à la contribution des acquisitions, principalement dans la division de l'emballage, à la hausse de la demande pour l'ensemble des services aux détaillants canadiens, notamment aux termes de l'entente élargie avec Lowe's Canada, à la hausse de volume dans la division de l'emballage et au volume additionnel provenant de l'entente d'impression avec le Toronto Star. La contribution de ces facteurs a toutefois été atténuée par la baisse de volume dans les créneaux de la division de l'impression non liés aux services aux détaillants canadiens, notamment en raison de l'incidence de la fin de l'entente non récurrente visant l'impression des formulaires de recensement du Canada en 2016, et la baisse d'activité dans le créneau d'édition de journaux locaux et régionaux du Québec et de l'Ontario dans le secteur des médias.

Le résultat opérationnel a augmenté de 89,2 millions de dollars, soit de 41,9 %, passant de 212,8 millions au cours de l'exercice 2016 à 302,0 millions au cours de la même période en 2017. Cette hausse est surtout attribuable à la baisse de la charge de dépréciation d'actifs en raison d'une charge reliée aux immobilisations incorporelles des journaux quotidiens et hebdomadaires à l'extérieur du Québec en 2016, ainsi qu'à la baisse des frais de restructuration en raison de gains reliés à la vente de certaines activités du secteur des médias et de coûts moindres découlant de la réduction d'effectifs en 2017. Le résultat opérationnel ajusté a augmenté de 9,9 millions de dollars, soit de 3,5 %, passant de 283,4 millions de dollars au cours de l'exercice 2016 à 293,3 millions au cours de la même période en 2017. En excluant l'effet défavorable de 16,7 millions de dollars de la charge de rémunération à base d'actions en raison de la variation du prix de l'action au cours de l'exercice 2017 par rapport à la même période en 2016, l'effet défavorable des ventes de journaux et d'autres actifs médias réalisées en 2016 et 2017 et l'effet favorable du taux de change, le résultat opérationnel ajusté a augmenté de 23,9 millions de dollars, soit de 8,5 %. Cette augmentation est surtout attribuable à la contribution des acquisitions et à l'effet favorable des initiatives de réduction de coûts dans la division de l'impression et dans le créneau d'édition de journaux locaux et régionaux dans le secteur des médias, partiellement contrebalancée par l'effet de la baisse de volume dans les créneaux d'impression non liés aux services aux détaillants canadiens.

Le résultat net a augmenté de 65,2 millions de dollars, passant de 146,3 millions de dollars au cours de l'exercice 2016 à 211,5 millions pour la même période en 2017. Cette hausse est surtout attribuable à l'augmentation du résultat opérationnel, expliquée ci-dessus, partiellement contrebalancée par l'augmentation des impôts sur le résultat. Par action, le résultat net est passé de 1,89 $ à 2,73 $. En excluant les frais de restructuration et autres coûts (gains) et la dépréciation d'actifs, déduction faite des impôts y afférents, le résultat net ajusté a augmenté de 5,9 millions de dollars, soit de 3,0 %, passant de 196,3 millions de dollars au cours de l'exercice 2016 à 202,2 millions pour la même période en 2017. Cette hausse est attribuable à l'augmentation du résultat opérationnel ajusté, expliquée ci-dessus. Par action, le résultat net ajusté est passé de 2,53 $ à 2,61 $.

Résultats du quatrième trimestre de 2017

Les revenus sont passés de 555,6 millions de dollars au quatrième trimestre de 2016 à 527,2 millions au quatrième trimestre de 2017, représentant une diminution de 28,4 millions de dollars, soit de 5,1 %. En excluant l'effet défavorable des ventes de journaux et d'autres actifs médias réalisées en 2017 en lien avec la stratégie de la Société, ainsi que l'effet défavorable du taux de change, les revenus ont augmenté de 3,3 millions de dollars, soit de 0,6 %. Cette augmentation est surtout attribuable à la contribution des acquisitions, notamment dans la division de l'emballage, et à la hausse de volume dans celle-ci. La contribution de ces facteurs a toutefois été atténuée par la baisse de volume dans les créneaux de la division de l'impression non liés aux services aux détaillants canadiens et la baisse d'activité dans le créneau d'édition de journaux locaux et régionaux du Québec et de l'Ontario dans le secteur des médias.

Le résultat opérationnel a augmenté de 22,3 millions de dollars, soit de 27,4 %, passant de 81,3 millions au quatrième trimestre de 2016 à 103,6 millions au quatrième trimestre de 2017. Cette hausse est surtout attribuable à la baisse de la charge de dépréciation d'actifs en raison d'une charge moindre au quatrième trimestre de 2017 au sein des activités d'édition de journaux locaux et régionaux du Québec et de l'Ontario dans le secteur des médias, ainsi qu'à la baisse des frais de restructuration en raison de gains reliés à la vente de certaines activités dans ce même secteur et de coûts moindres découlant de la réduction d'effectifs au quatrième trimestre de 2017. Le résultat opérationnel ajusté a diminué de 9,0 millions de dollars, soit de 8,4 %, passant de 107,4 millions de dollars au quatrième trimestre de 2016 à 98,4 millions au quatrième trimestre de 2017. En excluant l'effet défavorable de 3,6 millions de dollars de la charge de rémunération à base d'actions en raison de la variation du prix de l'action au quatrième trimestre de 2017 par rapport à la même période en 2016, l'effet défavorable des ventes de journaux et d'autres actifs médias réalisées en 2017 et l'effet défavorable du taux de change, le résultat opérationnel ajusté a seulement diminué de 0,4 million de dollars, soit de 0,4 %. Cette légère diminution est surtout attribuable à la baisse de volume dans les créneaux de la division de l'impression non liés aux services aux détaillants canadiens, atténuée par la contribution des acquisitions et par l'effet favorable des initiatives de réduction de coûts dans la division de l'impression et dans les activités d'édition de journaux locaux et régionaux du Québec et de l'Ontario dans le secteur des médias.

Le résultat net a augmenté de 15,7 millions de dollars, passant de 57,7 millions de dollars au quatrième trimestre de 2016 à 73,4 millions au quatrième trimestre de 2017. Cette hausse est surtout attribuable à l'augmentation du résultat opérationnel, expliquée ci-dessus, partiellement contrebalancée par l'augmentation des impôts sur le résultat. Par action, le résultat net est passé de 0,75 $ à 0,94 $. En excluant les frais de restructuration et autres coûts (gains) et la dépréciation d'actifs, déduction faite des impôts y afférents, le résultat net ajusté a diminué de 8,3 millions de dollars, soit de 10,8 %, passant de 76,6 millions de dollars au quatrième trimestre de 2016 à 68,3 millions au quatrième trimestre de 2017. Cette diminution est attribuable à la baisse du résultat opérationnel ajusté, expliquée ci-dessus. Par action, le résultat net ajusté est passé de 0,99 $ à 0,88 $.

Pour une information financière plus détaillée, veuillez consulter le Rapport de gestion pour l'exercice clos le 29 octobre 2017 ainsi que les états financiers disponibles à la section « Investisseurs » de notre site web www.tc.tc

Événements postérieurs à la date de clôture

Vente de journaux locaux et régionaux du Québec et de l'Ontario

En novembre et décembre 2017, la Société a procédé à la vente de plusieurs groupes de journaux locaux et régionaux dans la province du Québec, représentant un total de 34 journaux et propriétés Web s'y rattachant, ainsi qu'un site Web, en échange d'une contrepartie en espèces et d'une contrepartie à recevoir.

Ces ventes de journaux s'inscrivent dans le cadre du plan de cession des journaux locaux et régionaux du Québec et de l'Ontario annoncé par la Société le 18 avril 2017.

Regroupement d'entreprises

Le 31 octobre 2017, la Société a acquis la totalité des actions de Les Industries Flexipak inc. ("Flexipak"), un fournisseur d'emballages souples situé à Montréal, au Québec. La Société procédera à l'évaluation de la juste valeur des actifs acquis et des passifs pris en charge de Flexipak au cours du prochain exercice.

Cette acquisition permet à la Société de poursuivre son développement dans l'industrie de l'emballage.

Perspectives 2018

Pour la division de l'impression, nous prévoyons que les revenus provenant de l'ensemble de nos services aux détaillants canadiens demeureront relativement stables au cours de l'exercice 2018 par rapport à la même période en 2017. Nous bénéficierons, au cours des premiers mois de l'exercice financier, de la contribution additionnelle aux termes de l'entente élargie avec Lowe's Canada et nous comptons saisir les occasions d'étendre nos services auprès de nos clients détaillants. Pour tous les autres créneaux d'impression, nous prévoyons que nos revenus continueront d'être touchés par une baisse de volume en raison des mêmes tendances dans le marché publicitaire. De plus, dans le créneau de l'impression de journaux, nous connaîtrons une baisse de volume en raison de la fin de l'impression de La Presse à partir de janvier 2018, ainsi que du journal The Globe and Mail dans les Maritimes depuis décembre 2017. Afin de partiellement contrebalancer la baisse de volume, nous poursuivrons nos initiatives d'efficacité opérationnelle, notamment la consolidation de nos activités d'impression de journaux au Québec déjà annoncée.

En ce qui concerne notre division de l'emballage, l'acquisition de Les Industries Flexipak inc., réalisée en octobre 2017, contribuera aux résultats au cours de l'exercice 2018 et nous prévoyons maintenir notre approche disciplinée en matière d'acquisitions. Nous comptons également sur notre force de vente pour poursuivre le développement de notre bassin de clients potentiels et nous nous attendons à ce que d'autres ventes se concrétisent. En raison de la perturbation temporaire de l'approvisionnement en résine causée par l'ouragan qui a touché la côte du Golfe des États-Unis au cours de l'été 2017, le prix de plusieurs résines plastiques a augmenté et pourrait avoir un effet défavorable sur les coûts au cours du premier semestre de 2018.

Pour le secteur des médias, nous prévoyons que le groupe Affaires et Éducation continuera d'afficher une bonne performance en diversifiant ses revenus dans des créneaux qui dépendent peu de la publicité, alors qu'une baisse des revenus publicitaires aura un effet défavorable sur la version imprimée de nos titres spécialisés. De plus, nos revenus du secteur seront touchés en 2018 par la vente de nos actifs médias liés aux journaux locaux et régionaux, mais nous continuerons à ajuster notre structure de coûts en fonction du volume d'activité.

Finalement, au cours de l'exercice 2018, nous prévoyons continuer de générer d'importants flux de trésorerie de nos activités opérationnelles et de maintenir notre excellente situation financière, nous permettant ainsi de poursuivre nos acquisitions pour soutenir notre transformation vers l'emballage.

Rapprochement des données financières non conformes aux IFRS

Les données financières ont été préparées en conformité avec les IFRS. Cependant, les données financières utilisées, soit le résultat opérationnel ajusté, le résultat opérationnel avant amortissement ajusté, le résultat net ajusté, le résultat net par action ajusté, l'endettement net et le ratio d'endettement net, pour lesquelles une définition complète est présentée dans le Rapport de gestion pour l'exercice clos le 29 octobre 2017 et un rapprochement aux données financières conformes aux IFRS est présenté au tableau ci-après, ne sont pas définies par les IFRS et pourraient être calculées différemment par d'autres entreprises. Nous sommes d'avis qu'un grand nombre de nos lecteurs analysent la performance financière des activités de la Société en fonction de ces données financières non conformes aux IFRS puisqu'elles peuvent faciliter la comparaison entre les périodes. Ces mesures doivent être considérées comme un complément aux mesures de performance financière conformes aux IFRS. Elles ne s'y substituent pas et n'y sont pas supérieures.

Nous sommes également d'avis que le résultat opérationnel avant amortissement ajusté, le résultat opérationnel ajusté, qui tient compte de l'incidence des investissements antérieurs en immobilisations corporelles et incorporelles, et le résultat net ajusté sont des indicateurs utiles de la performance de nos opérations. Par ailleurs, la direction utilise également certaines de ces données financières non conformes aux IFRS pour évaluer la performance de ses activités et de ses gestionnaires.

Quant à l'endettement net et au ratio d'endettement net, nous sommes d'avis qu'ils sont des indicateurs utiles pour mesurer l'effet de levier financier et la capacité de la Société à faire face à ses obligations financières.

Dividende

Le conseil d'administration de la Société a déclaré un dividende trimestriel de 0,20 $ par action sur les actions à droit de vote subalterne catégorie A et sur les actions catégorie B. Ce dividende sera versé le 23 janvier 2018 aux détenteurs d'actions inscrits au registre de la Société à la fermeture des bureaux le 4 janvier 2018.

Conférence téléphonique

À l'occasion de la diffusion de ses résultats de l'exercice financier 2017, la Société tiendra une conférence téléphonique pour la communauté financière aujourd'hui à 16 h 15. Les numéros de téléphone sont le 1 647 788-4922 ou 1 877 223-4471. Les journalistes pourront suivre la conférence en mode « écoute seulement » ou écouter la diffusion audio simultanée sur le site Internet de TC Transcontinental, qui sera ensuite archivée pendant 30 jours. Pour toute demande d'information ou d'entrevue, les médias sont priés de communiquer avec Nathalie St-Jean, conseillère principale aux communications d'entreprise de TC Transcontinental, au 514 954-3581.

Profil

TC Transcontinental est le premier imprimeur au Canada et un important fournisseur d'emballages souples en Amérique du Nord. La Société est également un leader dans ses activités de médias spécialisés. TC Transcontinental a pour mission de créer des produits et services permettant aux entreprises d'attirer, de joindre et de fidéliser leur clientèle cible.

Le respect, le travail d'équipe, la performance et l'innovation sont les valeurs fortes de la Société et de ses employés. L'engagement de la Société auprès de ses parties prenantes est d'agir de manière responsable dans la poursuite de ses activités d'affaires.

Transcontinental inc. (TSX : TCL.A, TCL.B), connue sous la marque TC Transcontinental, compte plus de 6500 employés au Canada et aux États-Unis, et ses revenus ont été de 2,0 milliards de dollars canadiens en 2017.  Site www.tc.tc

Énoncés prospectifs

Nos communications publiques comprennent souvent des énoncés prospectifs, verbaux ou écrits, formulés d'après les attentes de la direction et assujettis à un certain nombre de risques et d'incertitudes intrinsèques, connus ou non. De par leur nature, les énoncés prospectifs reposent sur plusieurs hypothèses tant générales que spécifiques. La Société conseille aux lecteurs de ne pas se fier indûment à ces énoncés, car les résultats ou événements réels pourraient différer de façon importante des attentes exprimées ou sous-entendues dans ces énoncés prospectifs. De tels énoncés prospectifs peuvent comprendre des observations concernant les objectifs de la Société, sa stratégie, ses résultats financiers prévisionnels et des perspectives quant à ses activités. La performance future de la Société pourrait aussi être touchée par un certain nombre de facteurs, dont plusieurs sont hors du contrôle ou de la volonté de la Société. Ces facteurs incluent, entre autres, la conjoncture économique dans le monde, notamment au Canada et aux États-Unis, les changements structurels dans les industries où la Société exerce ses activités, le taux de change, la disponibilité des capitaux, les coûts de l'énergie, la concurrence, la capacité de la Société à procéder à des transactions stratégiques et à intégrer les acquisitions à ses activités, l'environnement réglementaire, la sécurité de ses produits d'emballage utilisés dans l'industrie de l'alimentation, l'innovation dans son offre et la concentration de ses ventes dans certains segments, la cybersécurité et la protection des données, le recrutement et la rétention du talent dans certains secteurs géographiques, la fiscalité et les taux d'intérêts. Les principaux risques, incertitudes et facteurs qui pourraient avoir une incidence sur les résultats réels sont décrits dans le Rapport de gestion pour l'exercice clos le 29 octobre 2017 ainsi que dans la dernière Notice annuelle.

Sauf indication contraire de la part de la Société, les énoncés prospectifs ne tiennent pas compte de l'effet potentiel d'éléments non récurrents ou d'autres éléments exceptionnels, ni de cessions, de regroupements d'entreprises ou de fusions ou acquisitions qui pourraient être annoncés après la date du 14 décembre 2017.

Les énoncés prospectifs contenus dans le présent communiqué sont faits conformément aux dispositions prévues dans les lois canadiennes applicables en matière de valeurs mobilières en matière d'exonération.

Les énoncés prospectifs présentés dans ce communiqué sont basés sur les attentes actuelles et sur les données disponibles au 14 décembre 2017. De tels énoncés prospectifs peuvent être également intégrés à d'autres documents déposés auprès des organismes de réglementation en matière de valeurs mobilières au Canada ou à toute autre communication. La direction de la Société décline toute intention ou obligation de mettre à jour ou de réviser ces énoncés, à moins que les autorités ne l'exigent.

- 30 -

Pour renseignements :

Médias
Nathalie St-Jean
Conseillère principale aux communications d'entreprise
TC Transcontinental
Téléphone : 514 954-3581
nathalie.st-jean@tc.tc
www.tc.tc

Communauté financière
Shirley Chenny
Conseillère aux relations avec les investisseurs
TC Transcontinental
Téléphone : 514 954-4166
shirley.chenny@tc.tc
www.tc.tc