Quelles caractéristiques devriez-vous prendre en considération au moment de choisir le papier de vos produits imprimés? Voici les quatre principaux critères qui vous aideront à choisir le papier adéquat tant pour vos projets courants que spéciaux.

Blancheur

La blancheur fait référence au pourcentage de lumière réfléchie vers l'œil. Un papier dont la blancheur serait parfaite obtiendrait un pourcentage de 100 %.

La blancheur varie selon la catégorie du papier. À titre d'exemple, la blancheur du papier journal varie généralement de 56 à 59. Les éclaircissants optiques comme les fluorescents augmentent la blancheur. Les feuilles à fort degré de blancheur contrastent avec les zones teintées et montrent une plus grande netteté.

Brillance

La brillance est le taux de réflexion d'un rayon lumineux tombant sous une certaine incidence sur la surface d'un papier. Il s'agit d'un des nombreux paramètres importants qui sont utilisés pour décrire l'aspect visuel d'un produit imprimé. Les facteurs affectant la brillance sont l'indice de réfraction du matériau, l'angle de la lumière incidente et la topographie de la surface.

Opacité

L'opacité est la propriété d'une feuille de papier qui ne laisse pas voir ce qui est imprimé au verso. L'opacité est mesurée en pourcentage de lumière qui traverse une feuille de papier. La plupart des papiers ont une opacité variant de 88 % à 98 %.

L'épaisseur, la charge et la blancheur affectent l'opacité.

  • Le papier épais est plus opaque que le papier mince.
  • Le papier rugueux est plus opaque que le papier lisse.
  • Le papier foncé est plus opaque que le papier pâle.

Épaisseur

L'épaisseur d'un papier varie selon le poids de base et le fini du papier. À titre d'exemple, un papier 30 lb sera plus épais qu'un papier 27 lb de la même catégorie, pourvu que le fini soit le même pour les deux. Un papier calandré sera plus mince puisqu'il a été compressé entre les calandres.

Les fabricants de livres ont tendance à exprimer l'épaisseur d'un papier en pages par pouce (PPP). Cela s'explique par le fait que les papiers de même poids peuvent présenter d'énormes différences d'épaisseur. Le papier 50 lb, par exemple, peut varier de 310 à 800 pages par pouce, selon sa fabrication. L'épaisseur peut manifestement affecter plusieurs facteurs importants, de l'aspect du produit final au nombre d'exemplaires pouvant entrer dans un camion ou être placés sur un présentoir.

Poids de base et poids M

N'ayez pas de complexe si vous trouvez que les poids des papiers portent à confusion, surtout lorsque vous passez d'une catégorie à une autre, comme le papier à lettres et le papier offset. Il faut retenir que le poids de tous les papiers est calculé en fonction du poids de 500 feuilles de papier (une rame), coupées selon un format régulier donné pour cette catégorie en particulier. La seule difficulté est que le format peut changer d'une catégorie à l'autre et d'une couverture à l'autre. Vous trouverez ci-dessous de plus amples renseignements et un guide pour vous aider à maîtriser la question du poids du papier.

L'arrivée des papiers fabriqués dans des pays qui utilisent le système métrique pour définir le poids de base vient s'ajouter à la complexité de la question du poids. Dans ce système, le poids d'un mètre carré de papier est exprimé en grammes par mètre carré, ou g/m2. Le poids de base 60 du système nord-américain signifie que le poids de 500 feuilles de 25 po x 38 po de papier pour livres 60 lb est de 60 livres. L'équivalent métrique du même papier est 89 g/m2.

Le poids M est le poids de 1 000 feuilles. Par exemple, le papier journal 60M signifie que 1 000 feuilles de 24 po x 36 po correspondent à un poids de 60 lb.

Pour en apprendre davantage sur les caractéristiques du papier, contactez-nous.