L'industrie de l'impression possède une abondante terminologie, non seulement à cause des multiples aspects de l'impression, mais aussi parce que la technologie ne cesse de changer à l'ère numérique. Voici quelques définitions simples qui vous aideront à comprendre les termes les plus courants du monde de l'impression.

Presse à feuilles : presse alimentée de feuilles de papier individuelles, au lieu du papier en bobines employé par les presses rotatives. Il existe des presses à feuilles de toutes les grandeurs, allant des très petites machines employées dans certaines petites imprimeries locales, jusqu'aux très grandes presses que l'on utilise pour les gros tirages et les grands formats. Elles peuvent imprimer sur divers supports, y compris le papier, le plastique, le métal et d'autres matériaux. De plus, les presses à feuilles offrent toute une gamme de configurations de couleurs. Certaines sont même munies de modules d'impression recto verso qui impriment les deux côtés de la feuille en un seul passage.

Presse rotative : presse alimentée de papier ou d'un autre support en bande, issu d'une bobine. Dans le cas particulier de l'impression rotative offset, il est possible d'équiper la presse d'une variété d'équipements supplémentaires pour lui donner des capacités de finition rouleau à rouleau, de coupe en feuilles ou de pliage de cahiers, ou diverses techniques de finition en ligne, notamment la perforation, le collage, le découpage à l'emporte-pièce, le pliage et autres. Les presses rotatives conviennent surtout aux publications à gros tirage, comme les livres à grande diffusion, les magazines, les journaux, les catalogues, les brochures ainsi que les articles destinés au publipostage.

Procédé d'impression avec sécheur : l'impression rotative offset avec sécheur emploie de l'air chaud pulsé pour accélérer le séchage de l'encre. En réalité, l'encre n'est pas parfaitement sèche à la sortie du four, mais les solvants à base d'huile atteignent le point d'évaporation, laissant des cires, des résines et des pigments sur le support. Le papier passe ensuite entre des rouleaux réfrigérants qui refroidissent et fixent les cires et les résines. On applique enfin une couche de silicone qui empêche l'encre de salir d'autres parties de la presse durant les procédés de finition. On peut aussi humidifier le papier pour compenser l'humidité perdue dans les fours.

Procédé d'impression sans sécheur : dans l'impression rotative offset sans sécheur, l'encre sèche par évaporation et absorption dans le papier. Ce procédé convient uniquement au papier non couché, satiné ou mat, suffisamment absorbant pour laisser pénétrer l'encre. La majeure partie des journaux du monde sont imprimés sur des presses sans sécheur. C'est également le cas de nombreux formulaires, livres et autres produits imprimables sur papier non couché.

Cahier : ensemble de feuilles imprimées recto verso que l'on plie et rogne pour obtenir des pages aux dimensions voulues. Le nombre de pages que comporte un cahier dépend des dimensions de la page et de la feuille employée dans la presse. Les ouvrages imprimés peuvent se composer de plusieurs cahiers, empilés et rognés au moyen d'une machine pour brochage à cheval ou d'une machine à relier sans couture.

Pour en apprendre davantage, contactez-nous.