Création et développement – 1976-1985

C’est en 1976 que Rémi Marcoux fonde Transcontinental en compagnie de Claude Dubois et André Kingsley. Dès nos débuts dans l’imprimerie, c’est une belle histoire de croissance guidée par un profond désir de toujours mieux servir nos clients. C’est au cours de cette décennie que l’entreprise fait son entrée dans le monde de l’édition et qu’elle s’inscrit en Bourse.

Les usines qui font toujours partie de notre réseau d’impression et d’emballage sont spécifiées dans le texte. (En date du 4 janvier 2018).

1976
  • Transcontinental voit le jour. Rémi Marcoux et ses partenaires, Claude Dubois et André Kingsley, acquièrent Imprimerie Trans-Continental, une usine située à Saint-Laurent, en banlieue de Montréal, qui connaît des difficultés financières. Spécialisée en impression de circulaires, l'entreprise emploie 100 personnes et génère des revenus de 2,9 millions de dollars à son premier exercice.
Remi Marcoux 1976
1978
  • L'entreprise se dote d'un deuxième secteur d'activité après l’impression avec la création de Les Messageries Publi-Maison, un distributeur de porte en porte de circulaires. 
  • L'entreprise adopte un nouveau nom : Groupe Transcontinental G.T.C. Ltée.
GTC 1078 , mpm 1978
1979
  • Début des Publications Transcontinental avec l'acquisition du journal hebdomadaire Les Affaires et le magazine SIC  (maintenant Les Affaires Plus), marquant la création d’un troisième secteur d'activité de l'entreprise : l'édition.
  • Transcontinental fait l'acquisition d'Imprimerie Chartier (aujourd'hui Transcontinental Saint-Hyacinthe), située sur la Rive-Sud de Montréal. Cette acquisition sera importante pour l’entreprise lui permettant de poursuivre son expansion et sera annonciatrice de l'offre d'impartition d’impression que l'entreprise fait aujourd'hui aux grands éditeurs de journaux.
Imprimerie Chartier 1979 , Les Affaires 1979
1982
  • Transcontinental fait sa première incursion hors du Québec en ouvrant une imprimerie de circulaires à Brampton, en Ontario, afin de mieux répondre aux besoins des détaillants sur une plus grande échelle géographique. Cette usine, aujourd’hui Transcontinental Brampton, est déménagée dans de nouvelles installations en 1991. 
  • Le secteur de l'édition continue aussi sa croissance avec l'acquisition de Revue Commerce, un magazine d'affaires publié par la Chambre de commerce de Montréal depuis 1896.
Brampton 1982
1984
  • Transcontinental fait son entrée à la Bourse de Montréal.
Bolsa de Montréal 1984
1985
  • Transcontinental inscrit son titre à la Bourse de Toronto. 
  • L'entreprise diversifie ses activités en impression par l'acquisition des deux usines Transmag de Montréal (aujourd’hui Transcontinental Transmag), une entreprise spécialisée dans l'impression de journaux et de produits commerciaux. 
  • L'entreprise accroît également ses activités hors du Québec en acquérant Perry Graphics à Calgary.
Bourse de Toronto 1985